M. Senard évoque les priorités du groupe Michelin

Dans un entretien accordé aux ECHOS (8/6/15), le président de Michelin Jean-Dominique Senard évoque l’accord signé dans l’usine de Roanne, qui « sauve un site pourtant petit de la fermeture, ce qui montre que l’avenir n’est pas uniquement aux usines de grande taille ». « Il y aura d’autres accords de ce type en France. Il n’est pas question pour Michelin de se reposer sur la baisse de l’euro, qui améliore notre compétitivité à l’exportation. Il faut avancer maintenant, site par site, via une approche de terrain, parce que c’est là que les gens sont naturellement et directement concernés. On ne peut que se plaindre de la complexité du Code du travail, mais on ne la résoudra pas par la législation. Ce sont des accords locaux majoritaires, et dans certains cas dérogatoires, qui peuvent faire avancer les choses », explique-t-il.

M. Senard indique par ailleurs que la priorité de Michelin reste l’innovation, associée à une dimension service qui devient majeure. Il estime que le pneumatique jouera un rôle de plus en plus important dans l’avènement progressif des véhicules autonomes. « Nous travaillons déjà sur des pneumatiques capables d’aider au pilotage sur route, en mesure par exemple de communiquer les conditions de sol via des capteurs. En interne, cela suppose une maîtrise de l’environnement numérique », ajoute-t-il.

Alexandra Frutos