M. Samuelsson (Volvo Cars) s'est exprimé sur une future usine et sur la conduite autonome

Le président de Volvo Cars, Hakan Samuelsson, s’est exprimé à l’occasion du World Mobility Leadership Forum, qui s’est déroulé à Detroit. Il a notamment confirmé que la future usine de Volvo à Charleston (Caroline du Sud) serait opérationnelle d’ici à mi-2018, conformément aux plans initiaux.

Dans cette usine, le constructeur suédois produira des voitures basées sur la nouvelle plateforme modulaire de la marque (baptisée SPA). Il s’agira de modèles compacts, qui seront assemblés exclusivement à Charleston et pourront ensuite être exportés. En deux ans, le site devrait atteindre des capacités de production de 100 000 voitures par an.

M. Samuelsson a expliqué que disposer d’une usine aux Etats-Unis était important, étant donné qu’il est « très difficile de progresser sur le marché américain si vous vous limitez à importer des véhicules ».

Par ailleurs, interrogé sur la conduite autonome, M. Samuelsson a déclaré qu’il estimait que pour monter en gamme un véhicule déjà premium, il faudra proposer un système de pilotage entièrement automatique, et pas une technologie de conduite partiellement autonome, avec laquelle le conducteur devra rester vigilant.

Le dirigeant a également indiqué que la technologie de conduite autonome serait une option qui pourrait représenter un surcoût de 10 000 dollars environ.

M. Samuelsson a enfin déclaré qu’en cas d’accident avec une voiture autonome de la marque Volvo, le constructeur suédois assumerait la responsabilité de cet accident. (AUTOMOTIVE NEWS 9/10/16)

Cindy Lavrut