M. Reithofer (BMW) a confirmé qu'il ne serait pas candidat à la présidence du conseil de surveillance de Siemens

Norbert Reithofer, l'actuel président du groupe BMW, a confirmé qu'il ne serait pas candidat à la présidence du conseil de surveillance de Siemens. Le dirigeant a été choisi pour siéger au sein de cet organe le 27 janvier, mais il n'en prendra pas la tête, contrairement à ce que laissaient entendre certaines rumeurs. En revanche, il sera candidat à la présidence du conseil de surveillance de BMW, où il siégera après avoir cédé sa place de président à Harald Krüger en mai (cf. revue de presse du 10/12/14). Par ailleurs, M. Reithofer touchera une rémunération de 7,25 millions d'euros au titre de 2014, soit plus de 200 000 euros de plus que pour 2013. (AUTOMOBILWOCHE 18/3/15)

Cindy Lavrut