M. Osterloh reconnaît que le scandale des émissions de CO2 sous-estimées a freiné les prises de commandes

Bernd Osterloh, président du comité d'entreprise de Volkswagen, reconnaît que le scandale des émissions de CO2 sous-estimées (qui concerne quelque 800 000 voitures en Europe) a freiné les prises de commandes de voitures neuves. (Reuters)

Cindy Lavrut