M. Neumann dément être un potentiel remplaçant de Rupert Stadler

En Allemagne, le journal SPIEGEL a laissé entendre que si le scandale des moteurs truqués venait à coûter sa place à l'actuel patron d'Audi, Rupert Stadler, Winfried Vahland, patron de Skoda, et Karl-Thomas Neumann, président d'Opel, étaient deux potentiels remplaçants.

M. Neumann a démenti cette information, indiquant que son poste au sein du groupe General Motors était « captivant ». (HANDELSBLATT 16/11/16).

Cindy Lavrut