M. Horn (Volkswagen of America) s'excuse auprès du Congrès américain

Michael Horn, président de Volkswagen of America, doit s’exprimer aujourd’hui devant le Congrès américain. Le but est de déterminer si Volkswagen s'est vu décerner des aides financières non justifiées.Le dirigeant a déjà publié les propos qu’il doit tenir lors de son audition devant la Commission de l'Energie et du Commerce de la Chambre des représentants américaine. M. Horn y présente des excuses « pour avoir utilisé un logiciel qui a servi à truquer le régime des tests des normes antipollution » et admet avoir été informé dès le printemps 2014 d’une possible « non conformité des émissions » des véhicules. « Au printemps de 2014, on m'a dit qu'il y avait une non-conformité des émissions qui pouvait être corrigée. Je suis informé que les régulations de l'EPA comprennent plusieurs sanctions pour non respect des normes d'émissions et que les agences peuvent effectuer des tests qui peuvent détecter des "logiciels truqueurs" par le biais de tests ou d'analyse », a expliqué M. Horn dans la version écrite de son discours devant le Congrès.Dans ce témoignage écrit, M. Horn a également assuré que Volkswagen « endossait l'entière responsabilité de ses actions et coopérait avec toutes les autorités compétentes ». (AFP, HANDELSBLATT 7 et 8/10/15, SPIEGEL 7/10/15, AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, ZEIT 8/10/15)

Cindy Lavrut