M. Freeh reste au sein de Daimler en tant que conseiller anti-corruption

Louis Freeh restera au sein de Daimler en tant que conseiller anti-corruption. Suite à une affaire de corruption qui avait touché Daimler dans les années 2000 (cf. revues de presse des 25/3/10 et 2/4/10), Louis Freeh avait supervisé la bonne application des règles éthiques au sein de l’entreprise allemande durant trois ans (entre 2010 et 2013). (AUTOMOBILWOCHE 10/4/13)

Cindy Lavrut