Lotus développe son réseau de distribution en France

Depuis son arrivée en août 2014 au poste de responsable du développement réseau de Lotus en Europe du Sud, Jean-Charles Lievens a recruté neuf nouveaux concessionnaires en France, portant à treize le nombre de points de vente. La marque s’est ainsi déployée à Bayonne (V.S Automobiles) et La Rochelle (AR Sport) chez deux spécialistes Porsche, à Brest (M-Automobiles) chez un marchand VO, à Cannes et Monaco au sein du groupe Cavallari (Volvo, Honda, Kia), à Montpellier au sein du groupe Capel (Volvo, Lexus, Maserati, Honda, Mazda, Seat, Subaru), à Mulhouse au sein du groupe Andréani, et en région parisienne (15ème arrondissement de Paris et Montlhéry) au sein du groupe Chedid.

Ce développement du réseau devrait aider Lotus à accroître ses ventes. Avec quatre points de vente en 2014, à Tours (Chassay), Toulouse (Marcassus Sport), Lille (Verbaere) et St-Etienne (TLA), la marque immatriculé 78 véhicules, un volume stable par rapport à 2013.

Les nouveaux concessionnaires doivent créer un espace d’exposition et acquérir les trois modèles de la gamme, ainsi que l’outillage et une base de pièces de rechange. La formation des mécaniciens se fait en Grande-Bretagne. L’offre tarifaire varie de 40 000 à 70 000 euros pour les modèles Exige et Elise. Il faut compter 80 000 à 100 000 euros pour l’Evora, modèle restylé cette année, avec un moteur gonflé à 400 ch, une boîte automatique et un gain de poids pour de meilleures performances. Une concession comme celle de Bayonne table sur un volume de vente de 15 à 20 véhicules par an, en s’appuyant notamment sur sa clientèle Porsche, qui cherche un produit abordable pour se faire plaisir sur circuit. (AUTOACTU.COM 2/3/15)

Alexandra Frutos