Les voitures disputant les 24 Heures du Mans devront consommer 30 % de moins qu’en 2013

En 2014, la course mythique des 24 Heures du Mans prend le virage du développement durable en imposant aux voitures courant dans la catégorie LMP1, catégorie reine du Championnat du monde d'endurance (WEC), un niveau de consommation inférieur de 30 % à celui de l’an dernier.

« Ce n’est pas une évolution mais une révolution », a souligné Pierre Fillon, président de l'Automobile club de l'Ouest (ACO), organisateur des 24 Heures du Mans. En effet, la consommation des véhicules engagés dans la course a diminué de « seulement » 20 % en vingt ans. « Dans l'histoire des Sports mécaniques, aucun règlement n'aura été aussi loin dans la prise en compte d'un élément majeur, le développement durable », a-t-il insisté lors de la présentation de la saison 2014.

Les concurrents ont le choix de la technologie qu’ils souhaitent employer. Porsche, qui revient cette année dans la course après seize ans d’absence, a par exemple choisi un moteur à quatre cylindres en V et deux systèmes hybrides, l'un à batteries au lithium et un autre sur l'échappement. En 2013, c’est un véhicule hybride, l’Audi R18 e-tron, qui a remporté pour la première les 24 Heures du Mans. (AUTOACTU.COM 14/2/14)

Alexandra Frutos