Les ventes de voitures neuves en Espagne ont progressé de 3,3 % en 2013

Après deux années de chute, le marché automobile espagnol a redémarré en 2013. Les ventes de voitures neuves ont progressé de 3,3 %, à 722 703 unités, dont 60 513 pour le seul mois de décembre (+ 18,2 %), indique l’Anfac. « Sans aucun doute, les principaux acteurs de 2013 ont été les plans de soutien mis en place par le gouvernement espagnol », essentiellement la prime à la casse, lancée en octobre 2012 et récemment prolongée pour la quatrième fois avec un budget additionnel de 70 millions d'euros, a commenté l'association des constructeurs dans un communiqué. Ces plans « ont permis que le marché espagnol se distingue de manière positive en Europe car, avec le Royaume-Uni, ce sont les deux seuls marchés en Union européenne qui terminent l'année en hausse », a souligné David Barrientos, directeur de communication de l’organisme. Mais « le marché continue d'enregistrer un volume anormalement bas par rapport au niveau qu'il devrait avoir, compte tenu du PIB par habitant et du niveau de développement économique », a regretté l'Anfac, appelant à prolonger la prime à la casse.

« Du point de vue des concessionnaires, nous ne pouvons pas dire que cela a été une bonne année », a toutefois déclaré Jaume Roura, président de l'association de concessionnaires Faconauto : « nos réseaux sont faits pour vendre plus d'un million de voitures et avec un peu plus de 700 000 immatriculations de 2013, cela reste encore loin de nos attentes ».

C'est « la preuve que la reprise économique prendra encore un certain temps à arriver jusqu'aux familles et à se traduire en termes de consommation », a également estimé Juan Antonio Sanchez Torres, président de la Ganvam, association de vendeurs de voitures et de pièces détachées.

Les marques les plus vendues en Espagne en 2013 ont été Volkswagen (63 927 unités), sa filiale espagnole Seat (59 096 unités) et Peugeot (57 225 unités).

Les ventes aux particuliers ont bondi de 18 %, à 398 788 unités, mais celles aux entreprises continuent de refléter les difficultés financières de ces dernières, avec une chute de 15,5 %, à 190 092 unités.

L'Espagne a par ailleurs été en 2013 le deuxième producteur d’automobiles d’Europe, devant la France, grâce aux 17 usines de 9 fabricants qu'elle abrite, même si elle ne compte aucun constructeur national. Le secteur, qualifié de « moteur dans la sortie de la crise » par le ministre du Budget Cristobal Montoro, emploie 250 000 personnes et représente 10 % du PIB du pays. Selon l'Anfac, il devrait augmenter sa production de 9 % en 2014, à 2,4 millions de véhicules, une activité presque exclusivement tournée vers l'exportation : neuf véhicules sur dix fabriqués en Espagne sont vendus hors des frontières. (EL MUNDO.ES, AFP 2/1/14)

Alexandra Frutos