Les ventes de voitures en Espagne ont progressé de 10 % en mars

Les ventes de voitures neuves en Espagne ont augmenté de 10 % en mars, à 79 929 unités, toujours soutenues par la prime à la casse du gouvernement, indique l’ANFAC (Association des constructeurs). Sur les trois premiers mois de l’année, les ventes affichent une hausse de 11,8 %, à 202 128 unités.

Les ventes aux particuliers ont progressé de 27,9 % le mois dernier, à 37 413 unités (105 167 unités sur trois mois, + 24,7 %) ; celles aux entreprises ont augmenté de 24,3 %, à 19 052 unités (49 910 sur trois mois, + 7,5 %), et celles aux loueurs se sont établies à 23 464 unités en mars (- 16,5 %) et à 47 051 unités sur trois mois (- 5,8 %).

Par marques, Volkswagen a dominé le marché espagnol en mars, avec 7 272 unités écoulées, suivi de Opel (6 788), de Ford (6 138), de Seat (6 112), de Renault (5 539), de Peugeot (5 528), de Citroën (4 969), de Nissan (4 530), d'Audi (4 350) et de Hyundai (3 661).

La Renault Mégane a été le modèle le plus vendu sur le marché espagnol en mars (2 686 unités écoulées), suivie de la Seat Ibiza (2 547) et de la Seat León (2 529).

"Pour le septième mois consécutif, le marché automobile donne de bonnes nouvelles", s'est félicité dans un communiqué David Barrientos, directeur de la Communication de l'Anfac, et "l'Espagne se distingue dans le contexte européen grâce au soutien du plan Pive 5". Mais "les volumes d'immatriculation se situent encore en dessous du potentiel du marché espagnol", a-t-il souligné.

Les ventes sont en effet bien inférieures à leur niveau d'avant crise : en 2007, le marché espagnol s'était établi à 1,7 million de voitures. "Il est vrai que nous restons face à une demande intérieure faible - nous terminerons l'année autour des 800 000 unités", a renchéri Juan Antonio Sanchez Torres, président de l'Aassociation nationale des vendeurs de véhicules (Ganvam). (COMMUNIQUE ANFAC, AFP, EL MUNDO 1/4/14)

Juliette Rodrigues