Les ventes de véhicules neufs au Japon (hors mini) ont reculé de 1,1 % en juillet

Les ventes de véhicules neufs de gabarit traditionnel au Japon ont reculé de 1,1 % en juillet sur un an, après 11 mois de progression d'affilée, et celles des mini-modèles (de moins de 660 cm3) ont bondi de 11,3 %, annoncent les associations de concessionnaires. Dans le détail, 278 517 véhicules (voitures, camions, bus) de plus de 660 cm3 ont été achetés le mois dernier (dont 241 127 voitures de tourisme ; - 1,3 %). Les ventes de modèles traditionnels connaissent ainsi un incident de parcours dans leur regain depuis près d'un an, progression qui était cependant très modérée.

Par ailleurs, ont été vendus 149 032 modèles de plus petites cylindrées, ces derniers se relevant après avoir été pénalisés par les problèmes rencontrés sur les gammes produites par Mitsubishi Motors. Au printemps et au début de l'été 2016, ce constructeur spécialiste des petites cylindrées de moins de 660 cm3 en plus des 4X4 avait été contraint de stopper la vente de ses mini-voitures en raison de falsifications de données. Il a souffert en juillet de l'an passé des suites de cette affaire, qui a aussi touché son compatriote Nissan, auquel Mitsubishi Motors fournit des mini-voitures, type de véhicules qui connaissait déjà un passage difficile à cause d'une moindre attractivité fiscale.

In fine, globalement, en juillet, tous gabarits et types confondus, les ventes de véhicules ont grimpé de 2,9 % sur un an, à 427 549 unités. (AFP 1/8/17)

Alexandra Frutos