Les ventes de véhicules légers en Russie ont reculé de 4 % en novembre

Selon les données de l’AEB (Association des Affaires Européennes), les ventes de véhicules légers sur le marché russe ont baissé de 4 % en novembre, à 231 982 unités, et de 6 % sur les onze premiers mois de l’année 2013, à 2 513 163 unités.

Les ventes de Renault, notamment, ont augmenté de 3 % en novembre, à 17 721 unités, et de 11 % sur onze mois, à 191 215 unités, tandis que celles de PSA Peugeot Citroën ont diminué de 15 % le mois dernier (à 4 765 unités) et de 20 % sur onze mois (à 57 535 unités).

Lada est resté numéro un sur le marché russe en novembre, avec 36 509 immatriculations (- 19 %), suivi de Renault (17 721, + 3 %), de Kia (17 399 unités, + 16 %), de Hyundai (15 539, + 6 %), de Nissan (14 586, + 36 %), de Chevrolet (13 576, - 18 %), de Volkswagen (12 852, - 9 %), et de Toyota (12 093, + 13 %).

"Il n'y aucun doute, l'industrie décline toujours, quoique à un rythme moindre", a commenté Joerg Schreiber, président du comité automobile de l'AEB, ajoutant qu'il "espère une stabilisation des ventes pour le mois de décembre".

L’an passé, à l’inverse de la plupart des pays européens, le marché automobile russe avait connu une croissance de 11 %, atteignant le niveau record de 2,93 millions d’unités et faisant de la Russie le deuxième marché en Europe derrière l'Allemagne. Toutefois, les ventes ont subi, en mars, leur premier recul en glissement annuel depuis trois ans, et restent orientées à la baisse.

L'AEB prévoit une baisse de 5,1 % des ventes sur l'ensemble de 2013, avec un quatrième trimestre à 740 000 unités, proche des 748 000 unités du dernier trimestre de 2012. (COMMUNIQUE AEB, AFP, RIA NOVOSTI 9/12/13)

Juliette Rodrigues