Les ventes de véhicules légers en Russie ont baissé de 12 % au mois de mai

Selon les données de l’AEB (Association des Affaires Européennes), les ventes de véhicules légers sur le marché russe ont baissé de 12 % en mai, à 229 670 unités, et de 4 % sur les cinq premiers mois de l’année 2013, à 1 091 968 unités.

Les ventes de Renault, notamment, sont restées stables en mai, avec 18 576 unités écoulées, et progressent de 13 % sur cinq mois, à 85 784 unités, tandis que celles de PSA Peugeot Citroën ont reculé de 25 % le mois dernier (à 5 185 unités) et baissé de 21 % sur cinq mois (à 25 411 unités).

Lada est resté numéro un sur le marché russe en mai, avec 38 025 immatriculations (- 18 %), suivi de Renault (18 576, =), de Kia (17 302, + 1 %), et de Hyundai (16 005, - 1 %). Nissan occupe la huitième place, avec 10 503 unités vendues, en baisse de 12 %.

"La baisse des ventes en glissement annuel se poursuit pour le troisième mois consécutif, et s'accélère", constate Joerg Schreiber, président du comité des constructeurs automobiles de l’AEB. "Les acteurs du marché s'inquiètent de la situation et s'attendent à voir la demande rester faible avant une possible amélioration au second semestre", a-t-il prévenu.

Selon M. Schreiber, l'évolution du marché dépendra aussi de ce que le gouvernement est prêt à faire pour relancer la croissance économique en général, et la consommation privée en particulier. L'AEB prévoit désormais pour l'ensemble de l'année 2013 une baisse de 5 % du marché des véhicules légers en Russie, à 2,8 millions d'unités, alors qu'elle tablait jusqu'ici sur un volume stable. (COMMUNIQUE AEB, AFP, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 10/6/13)

Juliette Rodrigues