Les ventes d'essence SP95-E10 ont progressé de 10 % en 2014

Les ventes d’essence SP95-E10, qui contient 10 % de biocarburant, ont continué à progresser en France en 2014 ? de 10 % - dans un marché de l'essence stable, notamment grâce à l'augmentation du nombre de stations-services équipées (54 % des 9 500 stations services principales), annonce la fédération professionnelle du bioéthanol. Le sans-plomb E10 a représenté en moyenne 32 % de l’essence vendue en France l’an dernier, « en hausse de trois points par rapport à 2013 », indique Sylvain Demoures, secrétaire général du Syndicat national des producteurs d'alcool agricole, qui fait partie de la Collective du bioéthanol.

Le SP95-E10, vendu en moyenne 3,5 centimes moins cher le litre que les autres types d’essence, a ainsi confirmé sa deuxième place sur le marché de l’essence, devant le SP98 (20 %) et derrière le SP95 (48 %). 88 % des véhicules étaient compatibles avec l'E10 en 2014.

La filière compte désormais sur des avancées législatives, notamment fiscales, pour accentuer le soutien au développement des biocarburants, comme une déductibilité de la TVA sur l'essence pour les véhicules professionnels (aujourd'hui seulement accessible au diesel), ou une accentuation de l'écart entre les taxes appliquées à l'E10 et aux essences classiques. Ces mesures pourraient être introduites « dans la prochaine loi de finances », indiquent les professionnels, qui travaillent par ailleurs sur une homologation des boitiers d'adaptation des véhicules à l'E85 afin de rassurer les consommateurs.

La France s'est fixée depuis 2010 un objectif de 7 % d'incorporation de biocarburants dans l'essence sous peine de pénalités payées par les distributeurs. En 2014, on atteignait 6 %. (AFP 11/2/15)

Alexandra Frutos