Les véhicules électriques ou hybrides pourraient représenter 20 % à 30 % du marché européen des voitures neuves à l'horizon 2030

Les véhicules électriques ou hybrides pourraient représenter 20 % à 30 % du marché européen des voitures neuves à l'horizon 2030, indique une étude publiée le 6 octobre. Coordonnée par l'institut « IFP Energies nouvelles » (IFPEN), cette étude précise que « la part des véhicules électrifiés pourrait atteindre jusqu'à 30 % du marché automobile européen dans le scénario le plus optimiste, et 20 % dans le scénario le plus réaliste ». Dans ce dernier cas, les hybrides rechargeables détiendraient 10 % du marché et les voitures purement électriques 10 %, selon la même source.

La part des voitures électriques dans les ventes de voitures neuves reste pour l'instant inférieure à 1 % dans l'Union européenne, tandis que celle des hybrides s'établissait à moins de 2 % en 2013. En France, les hybrides ont capté 3,1 % du marché depuis le début de 2015.

Alors que les aides gouvernementales à l'achat d'un véhicule électrique diffèrent nettement selon les pays - la France a mis en place un « superbonus » de 10 000 euros sous condition en début d'année - l'IFPEN affirme aussi que « l'étude des outils de politiques publiques a montré que les programmes de mise à la casse et les aides à l'achat de véhicules électrifiés sont plus efficaces que les actions sur les taxes de carburants » pour développer la mobilité électrique. (AFP 6/10/15)

Alexandra Frutos