Les véhicules autonomes pourraient représenter 5 % des ventes en 2030

Le cabinet Roland Berger estime que les modèles semi-autonomes représenteront 10 % des ventes de véhicules en 2030. A cette date, les véhicules ayant des fonctions d’autonomie partielle (gestion de la vitesse et de la trajectoire sur autoroute ou dans les bouchons) représenteraient un quart des ventes et les véhicules totalement autonomes 5 % des ventes. D’ici à 2030, le coût des technologies permettant une totale autonomie pourrait tomber à 6 000 dollars, contre 150 000 aujourd’hui et 50 000 en 2020, indique le cabinet.

« Pour suivre l’évolution de ces technologies, les constructeurs doivent aussi travailler sur des véhicules autonomes roulant à vitesse lente sur des voies fermées, pour ne pas laisser d’autres acteurs prendre ce marché, souligne Sébastien Amichi, responsable du secteur automobile chez Roland Berger. « On peut imaginer un scénario catastrophe de flottes gratuites de Google Car, rentabilisées par la captation du client et la vente de publicités ciblés à travers les écrans embarqués. Toutefois, il est plus probable que cet acteur de l’internet laisse l’aspect le moins rentable, la fabrication des véhicules, aux constructeurs pour se concentrer sur les applications en lien direct avec les utilisateurs », ajoute-t-il. (AUTOACTU.COM 16/11/15)

Alexandra Frutos