Les véhicules autonomes n’en sont qu’au début de leur révolution (1/2)

Plus de 2,7 milliards de dollars ont été investis jusqu’ici dans le secteur des voitures autonomes, estime un rapport baptisé « Conduite autonome : entre science-fiction et réalité », réalisé par le cabinet de conseil Oliver Wyman et relayé par le site Frenchweb.fr. En tête des pays les plus dynamiques en la matière, les Etats-Unis ont concentré à eux-seuls 48 % des investissements. L'Asie (Chine, Inde) et Israël font également la course en tête, avec plus de 500 millions de dollars investis dans chacune des régions.

D’ores-et-déjà attractive aux yeux des investisseurs et devenue une priorité stratégique pour la plupart des constructeurs d’automobiles, la voiture autonome et connectée n'en est pourtant qu'à ses prémices, d’après le cabinet de conseil. Celui-ci a en effet mis au point une matrice présentant les 5 stades d'autonomie des véhicules, des premiers modules de conduite assistée (niveau 1 de conduite assistée : le conducteur exerce continuellement une grande partie du contrôle longitudinal ou latéral du véhicule ; le système exerce une petite partie du contrôle longitudinal ou latéral du véhicule) aux véhicules 100 % autonomes (niveau 5 : le système peut gérer automatiquement toutes les situations pendant tout le trajet).

Entre ces deux stades, le niveau 2 est en approche (automatisation partielle : le conducteur doit suivre le système continuellement, mais le système exerce le contrôle latéral et longitudinal dans des cas précis), tandis que les niveaux 3 (automatisation conditionnelle : le conducteur n’a pas besoin de suivre le système continuellement, mais doit rester prêt à reprendre le contrôle si nécessaire : le système exerce le contrôle latéral et longitudinal dans des cas précis. Il reconnaît ses limites et demande au conducteur de reprendre le contrôle à temps) et 4 (niveau élevé d’automatisation : l’intervention du conducteur n’est pas nécessaire dans des cas précis ; le système peut gérer automatiquement toutes les situations dans un cadre précis) sont espérés à un horizon plus lointain.

Alexandra Frutos