Fiat est toujours confronté à la sous-utilisation de ses capacités en Europe

Fiat vient d'annoncer qu'il suspendrait la production de son usine de Pomigliano d'Arco près de Naples du 16 au 27 octobre en raison de la faiblesse de la demande. L'usine, qui produit les petites Panda, est déjà touchée par des mesures de chômage partiel depuis le mois de mars, avec 1 950 salariés concernés sur les 4 500 que compte le site. Le groupe a toutefois promis que tous les salariés touchés par les différents plans de chômage partiel retrouveraient leur poste.

Les usines du constructeur italien travaillent très en dessous de leurs capacités depuis plusieurs années, avec un taux d'occupation de 67 % en Europe en deux équipes (au premier trimestre de 2014). Sur la seule Italie, le taux tourne autour de 50 % à peine. Les sites de Pomigliano d'Arco et surtout de Cassino ou de Mirafiori (Turin) sont en sous-charge chronique, faute de nouveau modèle. En revanche, Melfi, dans le sud de l'Italie, a démarré la production du petit 4x4 Jeep Renegade et s'apprête à fabriquer conjointement le "mini-SUV" Fiat 500X.

L'usine de Pomigliano d'Arco avait été créée au début des années 70 pour fabriquer des Alfa Romeo. Elle a récemment accueilli la fabrication de la petite Panda, auparavant produite en Pologne. Mais les ventes de cette nouvelle Panda (troisième génération) se situent nettement en dessous de celles de la précédente génération. Sur les huit premiers mois de 2014, elles se sont établies à 102 000 unités en Europe, alors que la Panda II avait atteint les 298 000 unités en 2009.

La Panda III est moins prisée car relativement chère à son lancement en raison des coûts de production plus élevés dans le sud de l'Italie qu'en Pologne. Depuis, Fiat a toutefois revu ses tarifs à la baisse. Mais le marché européen, notamment sur la partie sud du Vieux continent, est beaucoup plus bas qu'il ne l'était avant la crise.

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) ne détient plus que 6 % de part de marché en Europe. Le nouveau groupe italo-américain s'est fixé pour objectif d'augmenter sa production mondiale de 60 % d'ici à 2018, à sept millions d'unités. Le cabinet de consultants PwC estime de son côté que la production de FCA se situera autour des six millions d'unités en 2020.

Juliette Rodrigues