Les usines PSA de Mulhouse et Poissy envisagent un ajustement de production

Les directions des usines PSA Peugeot Citroën de Mulhouse (Haut-Rhin) et Poissy (Yvelines) ont confirmé la mise à l'étude de la suppression d'une ligne de production sur chaque site. Actuellement, chacune de ces unités compte deux lignes de production. L'étude interne sera lancée en janvier et ses conclusions seront rendues « fin mars, début avril », a annoncé le porte-parole de l'usine de Mulhouse. A Poissy, les conclusions seront connues fin février, a indiqué pour sa part la porte-parole du site.

La production de l’usine de Mulhouse se situe durablement sous le seuil de 250 000 voitures par an, seuil à partir duquel le maintien de deux lignes est justifié pour PSA. Après 223 000 voitures fabriquées l'an dernier, le niveau baissera à 213 000 unités cette année. Selon les prévisions présentées le 6 décembre en comité d'établissement, la production devrait légèrement remonter à 230 000 unités en 2014, avant de retomber sous les 200 000 unités les deux années suivantes (respectivement 195 000 unités en 2015 et 190 000 en 2016). La réduction du nombre de lignes n'impacterait « ni les volumes, ni le nombre de modèles produits », tandis que son effet sur les effectifs resterait « très limité » et concentré sur des emplois hors production, a expliqué le porte-parole de l’usine, qui emploie actuellement 7 930 personnes, dont un peu moins de 500 intérimaires.

Mulhouse va en outre bénéficier de 200 millions d'euros d'investissements entre 2014 et 2016, dont la moitié pour préparer le lancement en 2017 d'un nouveau véhicule, a annoncé la direction. Le site a également la garantie de poursuivre la production de ses actuels modèles Citroën C4/DS4 et Peugeot 2008 jusqu'à leur fin de vie, a-t-elle ajouté.

A Poissy (6 800 salariés dont 874 intérimaires), l'étude porte sur le transfert de la ligne de montage de la Peugeot 208 vers celle qui produit les Citroën C3, DS3 et DS3 cabriolet. « L'idée est de produire le plus de voitures possibles sur une seule ligne », a résumé la porte-parole, précisant que les effets seraient « limités » sur l'emploi. La direction de PSA a rappelé en comité d'établissement « les objectifs de volume, [qui] se situent à 250 000 véhicules par an en 2016 ». Après 264 000 voitures en 2012, le site aura produit 275 000 véhicules en 2013. PSA a également annoncé le lancement d'une autre étude, dont le résultat sera connu fin janvier et qui prévoit de supprimer « dans le premier quadrimestre 2014 » une des deux équipes dédiées à la production de la 208 pour la transférer sur l'autre ligne. (AFP 6/12/13, AUTOACTU.COM 9/12/13)

Alexandra Frutos