Les retombées du scandale qui touche actuellement

Les retombées du scandale qui touche actuellement Volkswagen inquiètent en Italie, où le patronat craint pour les fournisseurs et où la Banque d’Italie y voit un nouveau "facteur d’incertitude" pour l’économie européenne. Le président du mouvement patronal Confindustria, Giorgio Squinzi, s’est déclaré "préoccupé" à ce sujet et prévoit d’en référer mercredi lors d’une audition au Parlement italien devant les commissions en charge de l’industrie, de l’environnement et des transports. La Banque d’Italie, de son côté, a souligné que l’affaire Volkswagen constituait "un nouvel élément d’incertitude pour les économies européennes", aux répercussions "encore difficiles à évaluer". En 2014, Volkswagen a acquis pour 1,5 milliard d’euros de composants produits par des entreprises italiennes, précise la Banque d’Italie. (AFP)

Juliette Rodrigues