Les restrictions de circulation en Allemagne (2/2)

Tous les véhicules (voitures particulières, véhicules utilitaires, véhicules industriels et bus) sont concernés par les zones environnementales et les vignettes. En ce qui concerne les voitures particulières, il faut faire la distinction entre les voitures fonctionnant à l’essence et celles fonctionnant au diesel. Pour les voitures à essence, celles respectant les normes Euro I ou ne respectant aucune norme européenne d’émission de type « Euro », et immatriculées pour la première fois avant 1993 ne peuvent bénéficier d’aucune vignette. Toutes les autres voitures à essence sont éligibles aux vignettes vertes, étant donné que ces vignettes sanctionnent les émissions de particules fines, polluants provenant principalement des moteurs diesel.En revanche, pour les voitures particulières fonctionnant au diesel, l’attribution des vignettes est plus compliquée. Les modèles respectant la norme Euro I (voire ne respectant aucune norme « Euro ») et immatriculés avant 1997 ne peuvent pas obtenir de vignette. Les vignettes rouges concernent les voitures respectant la norme Euro I et dotées d’un système de réduction des émissions de particules (SREP), ainsi que les modèles respectant la norme Euro II ; ces voitures doivent avoir été immatriculées pour la première fois entre 1997 et 2000. Les voitures respectant la norme Euro II et dotées d’un SREP et celles respectant la norme Euro III, immatriculées pour la première fois entre 2001 et 2006, peuvent obtenir une vignette jaune. Enfin, la vignette verte est accordée aux véhicules respectant la norme Euro III et dotés d’un SREP, ainsi qu’aux modèles respectant la norme Euro IV (et plus récente) ; ces voitures doivent avoir été immatriculées pour la première fois à compter de 2006. Les véhicules électriques bénéficient automatiquement de la vignette verte.Le marquage des véhicules à faible niveau de rejets vise avant tout une réduction de la pollution aux particules fines. A ce titre, les Feinstaubplakette ne sont pas accordées en fonction des émissions de CO2 d’un véhicule. Les vignettes sont déterminées selon diverses caractéristiques du véhicule et donc grâce à la carte grise.Les deux-roues et les quads ainsi que les voitures de collection sont exemptés de ces vignettes et peuvent circuler dans les zones environnementales. Au 1er janvier 2015, l’Allemagne comptait près d’une soixantaine de zones environnementales (voir carte ci-dessous).Généralement, ces Umweltzone ne concernent pas l’ensemble d’une agglomération, mais uniquement le centre-ville, voire quelques rues particulièrement passantes. Les centres-villes de Berlin, Hanovre, Cologne, Stuttgart, Bochum, Francfort, Munich, Brême, Karlsruhe, Düsseldorf et Leipzig, notamment, comportent une zone environnementale.Les véhicules dépourvus de vignette devront se garer à l’extérieur des zones environnementales, ou les contourner, faute de quoi les conducteurs risqueront une amende de 40 euros. Chaque ville est libre de mettre ou non en place une zone environnementale et d’y limiter la circulation soit à tous les véhicules porteurs d’une vignette (quelle que soit sa couleur), soit aux véhicules dotés de certaines vignettes (jaune et verte ou uniquement verte). La plupart des villes ont choisi de restreindre la circulation dans leur Umweltzone d’abord aux véhicules portant une vignette (rouge, jaune ou verte), puis à ceux dotés d’une vignette jaune ou verte, et enfin uniquement aux véhicules arborant une vignette verte.

Cindy Lavrut