Les recettes du malus auraient nettement dépassé les dépenses du bonus en avril

En avril, les montants collectés via le malus (28,3 millions d’euros ; + 29 %) auraient été nettement supérieurs aux dépenses du bonus qui, d’après les calculs d’AUTOACTU.COM (13/5/14), se situeraient autour de 18,3 millions d’euros.

Pour faire cette estimation, la publication a calculé le coût des bonus en appliquant aux immatriculations des véhicules électriques le bonus maximal de 6 300 euros, soit 7,6 millions d’euros en avril (850 VP et 360 VUL) et une moyenne de 2 500 euros (pour un plafond à 3 300 euros) pour les véhicules hybrides, soit 8,9 millions d’euros en avril (3 569 VP et 16 VUL). A cela s’ajoute un peu plus de 1,5 million de bonus pour les véhicules thermiques de la tranche « 61 à 90 g de CO2/km » (150 euros). En face, les recettes du malus ont progressé, même si le niveau actuel du barème continue d’en décourager l’achat avec des immatriculations en recul de 24 % pour l’ensemble des véhicules qui y sont soumis (émissions de CO2 supérieures à 131 g/km).

Le solde du bonus/malus serait donc positif de 10 millions d’euros au mois d’avril, ce qui représenterait de quoi financer l’acquisition de 1 587 véhicules électriques supplémentaires, plus que leur volume de ventes le mois dernier (1 210 VP et VUL).

Alexandra Frutos