Les prototypes sportifs de Nissan, laboratoires pour les véhicules électriques de route

Le 13 juin dernier, le Japonais Satoshi Motoyama a atteint la vitesse de 300 km/h en mode zéro émission, dans la ligne droite des Hunaudières, avec le prototype Nissan Zeod RC (Zero Emission On Demand Racing Car, ou voiture de course zéro émission à la demande). C’est la vitesse la plus élevée jamais enregistrée par un véhicule électrique sur le circuit des 24 Heures du Mans. Annoncée dès février au Japon par Carlos Ghosn, patron de l’alliance Renault-Nissan, cette voiture de course a occupé cette année le box n°56 des paddocks, réservé aux projets expérimentaux, tout comme l'avait fait la Deltawing l'an passé.

La Zeod RC se distingue toutefois nettement de la Deltawing : il s'agit désormais d'un coupé aux lignes fluides mêlant, coté mécanique, électrique et thermique. Même si la Zeod RC a eu moins de réussite sur le circuit de la Sarthe, puisqu'elle s’est arrêtée après seulement cinq tours (soit 24 minutes) pour un problème de transmission, Nissan a pu tester en conditions de course sa technologie 100 % électrique, qui pourrait faire merveille dès l'an prochain dans la catégorie reine. En effet, ces avancées, notamment sur les batteries, vont servir au développement de la prochaine Nissan LMP1 qui participera à l'édition 2015 des 24H du Mans, en compétition directe avec Audi, Toyota et Porsche.

"Nissan est devenu le chef de file mondial du développement des technologies automobiles zéro émission" explique Andy Palmer, vice-président de Nissan. "La Nissan Zeod RC va nous permettre d'approfondir ces capacités en utilisant la course d'endurance la plus dure du monde comme banc d'essai mobile pour tester les potentialités de notre projet".

Elle apporte également des orientations sur les futurs modèles de série de la marque. En février dernier, Carlos Ghosn expliquait ce retour dans le stand n°56 par la volonté de mener des essais grandeur nature afin de développer la technologie du véhicule électrique. Il précisait: "Nous allons revenir au Mans avec un véhicule qui servira de banc d’essai à haute vitesse dans des environnements extrêmes, aussi bien pour nos voitures de route que nos voitures de course utilisant la technologie électrique."

"Nissan Motor Company repose sur deux principes et objectifs : zéro émission et zéro mort. Zéro émission est évidemment défini par la voiture électrique en utilisant la technologie EV dans la course. C’est une excellente façon de le prouver. Avec la Zeod, nous travaillons au maximum sur le développement de technologies qui aideront à réduire le nombre de décès. Il n’y a pas de rétroviseurs sur la voiture car nous utilisons notre technologie de bouclier de sécurité avec une caméra sur l’arrière avec en prime un système de détection d’angle mort qui fait fondamentalement partie de notre technologie de conduite autonome qui vise à nous aider à atteindre notre objectif de zéro décès. Il est très pertinent de dire que la course est un laboratoire pour la route", ajoute Andy Palmer.

Juliette Rodrigues