Les prix des pièces de carrosserie ont augmenté de 1,15 % au premier trimestre

D’après l’étude trimestrielle de la SRA (Association Sécurité et Réparation Automobiles), les constructeurs ont augmenté les prix de leurs pièces de carrosserie de 1,15 % en moyenne au premier trimestre de 2015 (les tarifs ont progressé de 1,5 % en moyenne en 2014 et de 1,8 % sur 12 mois glissants). L’augmentation opérée par les constructeurs est donc relativement faible mais reste supérieure à celle des prix à la consommation, qui marque un recul de 0,2 % sur les trois premiers mois de 2015.

Sur les 22 marques analysées, seules 13 ont augmenté leurs prix au premier trimestre. La hausse des tarifs a particulièrement été tirée par le groupe Volkswagen (+ 2,8 % pour Audi, + 3,2 % pour Seat, + 3,5 % pour Skoda et + 3,6 % pour Volkswagen) et par Nissan, qui a augmenté ses prix de 4,7 % en ce début d’année. Sur 12 mois glissants, c’est toutefois Honda qui a réalisé la plus forte augmentation (+ 6,24 %), après avoir à nouveau relevé de 2,1 % ses prix au 1er trimestre.

Les constructeurs français ont en revanche continué à se montrer bons élèves. Peugeot et Citroën ont augmenté leurs prix de respectivement 1,3 % et 1,2 %, mais leurs hausses restent inférieures à la moyenne du marché sur 12 mois. Renault de son côté a augmenté ses tarifs de 1,1 % au 1er trimestre. AUTOACTU.COM (18/3/15) souligne par ailleurs les baisses de prix réalisées au premier trimestre par Alfa Romeo, Fiat, Kia, Lancia et Mini. Mais sur 12 mois glissants c’est encore Mazda qui affiche la plus forte baisse (- 7,3 %). La marque avait baissé ses prix de façon draconienne au deuxième trimestre de 2014, après avoir constaté qu’ils étaient dépositionnés par rapport à ceux des marques françaises et des centres-autos.

Alexandra Frutos