Les prix des pièces de carrosserie ont augmenté de 1,9 % sur douze mois glissants

D’après l’étude trimestrielle de l’Association Sécurité et Réparation Automobiles (SRA), les constructeurs n’ont quasiment pas augmenté les prix de leurs pièces de carrosserie au troisième trimestre. Sur 12 mois glissants, la hausse s’établit toutefois à 1,9 %.

Sur les 22 marques analysées, 10 présentent des hausses supérieures à la moyenne du marché avec un record pour Honda, dont les prix ont bondi de 6,5 % sur un an. Suivent Ford (+ 5,8 %) et les marques du groupe BMW, qui tirent la hausse des prix cette année : + 5,7 % pour BMW (avec une nouvelle hausse de 1,4 % au 3ème trimestre) et + 4,6 % pour Mini. A noter encore les hausses enregistrées par Nissan (+ 4,1 %) et Volvo (+ 4,6 %).

A l’inverse, deux constructeurs ont baissé leurs prix, Fiat (- 0,7 %) et surtout Mazda (- 6,63 %). Les constructeurs français se sont également montrés bons élèves. Chez Peugeot, les prix sont restés quasi stables (+ 0,2 % sur un an) et chez Citroën, la hausse est restée inférieure à celle du marché (+ 1,2 %). Chez Renault, la hausse se situe dans la moyenne du marché (+ 1,9 %).

Les pièces détachées (carrosserie et quelques éléments mécaniques type radiateur) représentent la charge la plus élevée de la réparation automobile (47,4 % du coût total), souligne en outre la SRA. A noter néanmoins que le prix de la main-d’?uvre a augmenté de 3,3 % sur les 12 derniers mois et celui des ingrédients de peinture de 3,8 %. (AUTOACTU.COM 8/10/14)

Alexandra Frutos