Les premiers tests en France confirment « la tricherie » de Volkswagen

Les premières vérifications menées par le gouvernement français sur une dizaine de véhicules suite au scandale Volkswagen confirment la « tricherie » à laquelle s'est adonné le constructeur allemand, sans mettre en cause d'autres marques, vient d’annoncer la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal sur les ondes de France Info. (AFP)

Alexandra Frutos