Les préconisations de l’OMS pour améliorer la sécurité routière

Pour l’OMS, qui a dévoilé le 14 mars son rapport sur la sécurité routière, « une volonté politique doit s’affirmer au plus haut niveau pour garantir une législation sur la sécurité routière adaptée et respectée par tous ». L’organisation estime en effet que, si rien n’est fait, les accidents de la circulation seront dans vingt ans la cinquième cause de décès dans le monde. Ils sont actuellement au huitième rang : en 2010, 1,24 million de personnes ont péri dans des accidents de la route dans le monde. (Figaro)

Alexandra Frutos