Les possibles cessions de Ducati et de Renk ne sont pas approuvées

Les possibles cessions de Ducati et de Renk ne bénéficient pas du soutien du conseil de surveillance du groupe Volkswagen. Le groupe allemand avait pourtant demandé à des banques d’évaluer les options possibles pour ces deux marques.

Le groupe Volkswagen doit remettre en causes ses opérations et ses coûts, afin de financer une vaste réorganisation et un changement de stratégie axée sur le développement des motorisations à énergies alternatives, en vue de redorer son blason après le scandale des moteurs truqués.

Actuellement, 5 investisseurs seraient en lice pour reprendre la marque Ducati, dont la famille italienne Benetton. La marque de moto est valorisée à quelque 1,3-1,5 milliard d'euros.

« Les représentants salariaux au sein du conseil de surveillance de Volkswagen n'approuveront ni une vente de Ducati, ni de Renk ni de MAN Diesel & Trubo », a souligné un porte-parole.

Pour éviter un conflit avec le comité d'entreprise et les représentants - ce qui pourrait mettre en péril l'accord portant sur la réduction des coûts pour la marque Volkswagen - le groupe allemand pourrait mettre un terme à ses plans de cession de Ducati.

Volkswagen n'a pas commenté ces informations. (REUTERS 30/7/17)

Cindy Lavrut