Les nouveaux investisseurs apportent 36 millions d'euros à Mia Electric

Le consortium international qui a pris le contrôle de Mia Electric (cf. revue de presse du 14/6/13) lui apporte 36 millions d'euros, a indiqué sa nouvelle présidente Michelle Boos. « La société a besoin d'un million d'euros par mois si elle ne vend pas de voiture », a-t-elle déclaré. Estimant qu'il fallait compter environ trois ans pour que la société puisse se redresser, « j'ai multiplié cela par trois, ce qui fait 36 millions », a-t-elle poursuivi. La société n'est pas rentable pour l'instant, a-t-elle par ailleurs reconnu.

Mme Boos, qui travaillait jusqu'à présent pour un fournisseur de Mia Electric, compte dans un premier temps faire profiter l'entreprise de son réseau pour vendre des voitures et « faire rentrer de la trésorerie ». Elle a aussi évoqué la possibilité de se lancer dans la vente de voitures en location de longue durée avec option d’achat et de pouvoir augmenter l'autonomie de la batterie à près de 680 kilomètres (contre 120 actuellement), grâce à l’introduction d’une pile à combustible (d’ici à la fin de 2014).

La dirigeante a souligné que l’urgence était de faire rentrer de la trésorerie dans l’entreprise. Elle a en conséquence décidé de faire baisser le prix de la Mia à 15 000 euros (hors bonus), contre près de 20 000 euros aujourd’hui.

En attendant l’arrivée de la pile à combustible, qui sera fournie par Magnum, Mme Boos a indiqué que Mia devrait vendre 5 000 véhicules durant les deux prochaines années pour devenir rentable. (AFP 14/6/13, AUTOACTU.COM 17/6/13)

Alexandra Frutos