Les motorisations diesel ont perdu 6,6 points de parts de marché au premier semestre

La baisse de la part du diesel dans les immatriculations de VP neufs observée depuis le début de l’année se traduit par une perte de 6,6 points de parts de marché sur le premier semestre. A fin juin, le diesel ne représentait plus que 58,6 % du marché (et même 57,7 % en juin) avec 596 872 immatriculations. Malgré des prix à la pompe bas, les acheteurs ne sont toutefois pas détournés de cette motorisation pour acheter uniquement leur alternative à essence. Si la part des modèles à essence a augmenté de 5,6 points sur le semestre (à 37,5 %), les autres motorisations ont gagné 1 point de part de marché. Une partie des achats s’est ainsi reportée sur les hybrides, qui ont progressé de 31,5 % sur six mois (à 27 401 unités), pour s’établir à 2,69 % de pénétration (+ 0,45 point).

Particulièrement dynamisées par la prime à la casse entrée en vigueur au 1er avril, les immatriculations de véhicules électriques et hybrides rechargeables ont quant à elles bondi de respectivement 86,5 % et 262 %. Les véhicules électriques ont représenté 0,79 % du marché français sur le semestre (+ 0,35 point), avec 8 032 unités, et les hybrides rechargeables 0,24 % (+ 0,1 point), avec 2 393 immatriculations.

Sur le seul mois de juin, la part des véhicules électriques a de nouveau dépassé la barre des 1 % du marché, avec 2 336 unités. Avec une offre à 99 euros/mois tout compris (location de batterie, câbles et pose de la prise spécifique inclus), c’est la Renault Zoé qui a dominé le segment avec une part de marché supérieure à 63% sur le mois (1 482 unités dont 1 164 vendues à des particuliers). Presque tous les autres modèles ont enregistré une hausse de leurs volumes en juin, et notamment la Tesla S, qui a occupé la troisième place de ce marché sur le mois avec 131 unités (+ 191,1 %), dont 31 vendues à des particulier, derrière la Nissan Leaf (295 immatriculations).

Enfin, les immatriculations d’hybrides rechargeables, stimulées par la prime à la casse et l’élargissement de l’offre, ont plus que triplé sur le seul mois de juin avec 653 unités (0,29 % du marché). Ce segment est resté dominé par le groupe Volkswagen avec la Golf et l’Audi A3 e-tron, suivies du Mitsubishi Outlander. (AUTOACTU.COM 7/7/15)

Alexandra Frutos