Les mesures de restriction de circulation dans les grandes villes d'Europe du sud (2/2)

Petit tour d'horizon des mesures de restrictions de circulation en vigueur dans les grandes villes d'Europe du sud. En Italie, quelque 38 villes ont transformé leurs centres historiques en zones à circulation restreinte (donc accessibles aux seuls résidents, véhicules publics et livraisons) : les ZTL (Zona Traffico Limitato), identifiées par un cercle rouge sur les panneaux de signalisation. Une vingtaine de ces municipalités sont situées au nord de Rome. Ce sont, principalement, les grandes villes touristiques de Toscane (Pise, Lucques, Sienne et, surtout Florence qui émet annuellement plus de 700 000 contraventions à des étrangers) ainsi que d'autres villes à fort passé historique telles que Bologne, Ferrare, Parme, ou Vérone. Dans certains cas, la restriction n’est en vigueur qu’à certaines heures de la journée. Dans le détail, Les numéros de plaque des résidents sont enregistrés dans un fichier central. Une contravention est émise pour tous les autres automobilistes dont la plaque a été photographiée par les caméras placées dans le périmètre interdit. Une amende peut avoisiner la centaine d’euros. Les policiers présents sur les lieux n’interviennent pas, parce qu’ils ne disposent pas du registre compilant les immatriculations des véhicules autorisés. Les photos prises par les caméras-témoins n'étant traitées que périodiquement, les automobilistes ne reçoivent leur amende que plusieurs semaines, voire des mois plus tard.

A Rome, le centre-ville compte cinq ZTL, deux de jour et trois de nuit. Les panneaux ZTL signalent les entrées de ces zones, ils sont surmontés de caméras. Un affichage lumineux indique si la zone est fermée : "Varco Attivo" ou si la circulation est autorisée : "Varco Non Attivo". Des horaires inscrits sur ces panneaux indiquent les heures où le trafic est interdit, où seuls les résidents et abonnés sont autorisés à circuler. En général, le trafic est limité en journée la semaine et en soirée les vendredis et samedis soirs. En outre, un système de circulation de plaques alternées a été mis en place en fonction du taux de pollution mesuré. La zone concernée par cette mesure est la "Fascia Verde". Durant les journées de circulation alternée, les transports en commun sont renforcés. De même, l'interdiction totale de circulation (Blocco totale) peut survenir en hiver. Dans les deux cas, les véhicules "Euro 5" peuvent circuler librement.

La ville de Turin a quant à elle élargi le champ des limitations à la circulation des véhicules, surtout en ce qui concerne les voitures particulières. Les règles dépendent de la date de mise en circulation du véhicule et du type de carburant. Ne peuvent plus circuler sur tout le territoire de la ville de Turin, du lundi au vendredi, de 8h à 19h, tous les véhicules Euro 0 (y compris méthane et GPL), et de 9h à 17h, tous les véhicules diesel Euro 1 et Euro 2 de plus de 10 ans. Ne peuvent plus circuler dans la ZTL de Turin, du lundi au vendredi, de 10h30 à 17h, tous les véhicules essence Euro 0 et Euro 1 et tous les véhicules diesel Euro 0, 1, 2 et 3.

À Milan, il est nécessaire de se munir d’un Ecopass pour accéder au centre historique "Cerchia dei Bastioni" appelé Zone C (Area C) les lundis, mardis, mercredis et vendredis de 7h30 à 19h30 ainsi que les jeudis de 7h30 à 18h. L’achat de ce ticket doit se faire avant l’entrée dans la zone concernée et le ticket doit être activé. La taxe s’élève à 5 euros/jour (gratuite pour les voitures les moins polluantes). Quarante-trois portiques filtrent ainsi l’accès au centre historique de la ville, traversé par quelque 89 000 véhicules chaque jour. Le produit du péage, estimé à 24 millions d’euros par an, est réinvesti dans les transports publics.

À Bologne, il est également nécessaire d’acheter un ticket pour accéder à la zone de trafic limité entre 07h00 et 20h00. Dans le Tyrol du sud, les centre-villes des localités de Bressanone et de Bolzano sont interdits à la circulation du lundi au vendredi de 07h00 à 10h00 et de 16h00 à 19h00 (sauf jours fériés) pour la plupart des véhicules.

Au Portugal, Lisbonne a elle aussi instauré des zones de circulation limitée, les ZER (Zona de Emissões Reduzidas). Du lundi au samedi de 07h00 à 21h00, l'accès est limité aux résidents, aux véhicules d'urgence et spéciaux et aux transports publics. Deux zones ont été délimitées, la Zone 1 (dite Zone verte), qui couvre le vieux Lisbonne autour d'un axe qui relie les quais à la ville haute, et la Zone 2 (dite Zone jaune), qui s'étend en cercle autour de la Zone 1. Un système d'amendes à partir des photos des plaques minéralogiques a été instauré. Les restrictions s'établissent comme suit : la Zone 1 est accessible aux véhicules Euro 3 et la Zone 2 aux véhicules Euro 2.

A Madrid, cinq zones de restriction de circulation ont été délimitées, les APR (Areas de prioridad residencial), avec des horaires d'accès différents. Ces zones sont signalées par un panneau jaune. Les véhicules non autorisés sont passibles d'une amende de 90 euros. Les résidents sont automatiquement enregistrés dans un fichier, les autres automobilistes doivent bénéficier d'une autorisation spéciale. L'accès des APR reste limité aux services publics, d'urgence et aux transports en commun.

Juliette Rodrigues