Les intentions d'achat de voitures au Royaume-Uni restent élevées

L’optimisme sur le marché britannique des voitures neuves est confirmé par des chiffres qui montrent que 23 % des adultes envisagent d’acheter une voiture avant le mois de septembre, et les trois quarts d’entre eux une voiture neuve. La somme qu’ils prévoient de consacrer à cet achat s’élève à 12 506 livres (environ 15 350 euros).

Les chiffres émanent de l’indice d’achat de voitures de Sainsbury?s Bank, qui existe depuis plus de dix ans. Ils font apparaître une hausse de 5 % du nombre de gens qui envisagent d’acheter une voiture sur la période de six mois allant de mars à août 2014, par rapport à la période précédente qui allait de septembre 2013 à février 2014. Le montant moyen qu’ils prévoient de dépenser est en outre supérieur de 26 % à la somme de 9 934 livres (12 190 euros) qui était mentionnée six mois plus tôt. Environ 12 % des acquéreurs potentiels opteraient pour une voiture d’occasion pour laquelle ils débourseraient en moyenne 5 984 livres (7 340 euros).

L’enquête, réalisée auprès d’un échantillon de 2 004 personnes, montre par ailleurs qu’un acheteur potentiel sur quatre (24 %) compte remplacer sa voiture par une voiture d’occasion, un sur cinq (19 %) acquérir un véhicule de plus petite cylindrée afin de réduire ses dépenses de carburant et un sur six (17 %) passer de l’essence au diesel afin de dépenser moins en carburant et en vignette.

L’indice de Sainsbury?s Bank a fait apparaître une hausse constante des intentions d’achat de voitures neuves au cours des deux dernières années. Ces résultats sont confirmés par les statistiques publiées par la SMMT, l’association des constructeurs d’automobiles britanniques. Les immatriculations de voitures neuves ont augmenté de 8 % en avril et progressé tous les mois depuis 26 mois.

Frédérique Payneau