Les hybrides pourraient représenter 16 % du marché français des véhicules légers en 2020

Les hybrides pourraient représenter 16 % du marché français des véhicules légers en 2020, soit cinq fois plus que les voitures 100 % électriques, explique le groupe Xerfi dans une étude publiée le 12 novembre. « Aujourd'hui, les voitures propres (électriques et hybrides) représentent moins de 2,5 % des ventes de véhicules légers dans le monde, mais leur part grimpera à 8 % à l'horizon 2020 », affirme le document.

A cette échéance, les hybrides devraient mieux tirer leur épingle du jeu et peser 7 % du marché mondial des véhicules légers, soit 7,5 millions d'unités, tandis que « les ventes de véhicules 100 % électriques peineront, elles, à s'imposer », avec 1 % ou 1,1 million d'unités vendues par an dans le monde, d’après Xerfi.

Les Français achèteraient en 2020 davantage de véhicules légers « propres » que le reste du monde, puisque 16 % des voitures vendues cette année-là dans l'Hexagone devraient être hybrides, contre 2 % prévus en 2014, détaille l’étude. Malgré l'offre de plus en plus diversifiée des constructeurs et les incitations fiscales actuelles du gouvernement français, les voitures 100 % électriques devraient peiner à conquérir autant de parts de marché, selon l’étude, qui leur prédit 3 % des ventes de VL neufs en 2020 alors que, depuis le début de l'année 2014, elles représentent 0,6 % du marché. (AFP 12/11/14)

Alexandra Frutos