Les grands groupes automobiles devront regarder au-delà des BRIC pour leur croissance

Les grands groupes automobiles devront se tourner vers de nouveaux pays émergents au cours des prochaines années s'ils veulent maintenir leur croissance mondiale. Une étude de Boston Consulting Group (BCG) indique en effet que ces pays (Thaïlande, Indonésie, Malaisie, Turquie, Arabie Saoudite, Nigeria...) constituent "la dernière opportunité de croissance d'un monde où les marchés sont soit matures soit à faible développement, et où les positions clés ont déjà été attribuées dans les BRIC".

Bien que de taille souvent plus modeste que leurs grands frères BRIC (Brésil, Russie, Chine, Inde), ces nouveaux marchés devraient afficher un taux de croissance annuel de 6 % d'ici à 2020 et représenter 20 % des ventes mondiales à ce même horizon, détaille BCG. De fait, les BRIC donnent actuellement des signes de ralentissement. Le marché russe recule de 6,2 % depuis le début de l'année et l'Inde affiche un repli de 4,7 %. "Même si les BRIC réservent encore des poches de croissance importantes, les relais à moyen terme sont ailleurs. Les constructeurs l'ont compris et se positionnent", explique de son côté Carlos Da Silva, analyste chez IHS. (ECHOS 23/10/13, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 22/10/13)

Juliette Rodrigues