Les grandes entreprises japonaises augmentent les salaires pour soutenir l’économie

Toyota et quelques grandes entreprises japonaises viennent d’annoncer des hausses de salaires inédites au Japon, qu’elles justifient par la nécessité de soutenir la politique de lutte contre la déflation entamée par le Premier ministre Shinzo Abe.

Toyota a annoncé qu’il comptait accorder à ses salariés japonais les plus fortes hausses de salaires depuis 21 ans. Au total, la hausse moyenne atteindra 7,6 %, avec une augmentation du salaire de base de 0,8 %, à laquelle s’ajouteront les augmentations liées à l’ancienneté et une prime annuelle moyenne de 2,44 millions de yens (environ 17 000 euros).

"Il y a un certain rôle que les syndicats et la direction (de Toyota) sont supposés jouer pour que l'économie japonaise sorte de la déflation et entame un cycle vertueux", a déclaré Naori Miyazaki, directeur général délégué du groupe.

Parmi les autres constructeurs, Nissan a annoncé une revalorisation de 3 500 yens (25 euros) du salaire mensuel de base et des primes équivalant à 5,6 mois de salaires, acceptant ainsi l'intégralité des revendications syndicales. (TRIBUNE 13/3/14, AUTOMOTIVE NEWS, AFP 12/3/14)

Juliette Rodrigues