Les garanties sur les voitures d'occasion en Chine

L’industrie automobile en Chine s’est développée rapidement depuis les années 1980. Le parc de voitures particulières a dépassé les 85 millions d’unités, alors que l’accès à la propriété d’un véhicule par des civils n’a officiellement été autorisé par le gouvernement chinois qu’en 1979.

En outre, le nombre de voitures en circulation continue à augmenter, bien qu’à un rythme plus lent depuis 2011. Toutefois, le taux de motorisation reste très bas ; environ 7 % de la population chinoise détient une voiture actuellement (contre 70 % aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni par exemple). Le parc chinois offre donc encore un fort potentiel de développement.

Du fait de ce développement de la filière automobile, la demande pour des services associés, et notamment pour des garanties, a rapidement augmenté. Ainsi, la filiale automobile, qui s’était en premier lieu concentré sur la production mais actuellement les services, la réparation et la revente sont aussi importants.

En Chine, les points de ventes de voitures et de pièces sont appelés des « concessions 4S », pour Sale, Sparepart, Service and Survey (vente, pièces détachées, service et étude). Ces garages veulent désormais se réorienter vers les services pour véhicules d’occasion, tels que la revente, l’entretien, la réparation et la vente de pièces de rechange.

Jusqu’en 2012, il n’y avait aucun système de garantie pour les voitures d’occasion. Ce service a été réclamé à la fois par les clients et par les concessionnaires. Les clients cherchaient ainsi à s’assurer de la qualité du modèle qu’il achetait. En effet, la plupart des automobilistes qui optent pour une voiture d’occasion en Chine deviennent pour la première fois propriétaire d’un véhicule. Ils n’ont donc pas (ou peu) de connaissances mécaniques et s’inquiètent d’avoir à effectuer trop de réparations.

Les concessionnaires de leur côté veulent déterminer des termes et conditions précis, afin de définir ce qu’ils doivent réparer et ce qui n’est pas de leur ressort. En effet, en l’absence de garantie, les concessionnaires ? principalement ceux vendant des voitures de haut de gamme ? se voyaient contraints de payer toutes sortes de réparations pour garde leur clientèle.

Plusieurs concessionnaires « 4S » proposent donc désormais des garanties afin de rassurer leurs clients et d’accroître leurs ventes. Le problème est que ces garanties ne sont pas réglementées à l’échelle nationale et restent à l’appréciation du concessionnaire.

L’un des premiers groupes d’assurances à avoir pénétré le marché de l’occasion en Chine est l’Australien Southern Cross Warranty. Il a noué depuis 2012 des partenariats avec des concessionnaires, des garagistes et des entreprises de dépannage afin d’assurer les propriétaires de voitures d’occasion. Cette activité devrait rapidement se développer en Chine d’autant plus que les ventes d’occasion ont augmenté de 20 % l’an dernier et devraient connaître un taux de croissance supérieur au marché des voitures neuves cette année encore.

Cindy Lavrut