Les exportations européennes de véhicules vers la Corée du Sud ont progressé de 27,7 % en 2012

La Commission européenne s’est félicitée le 2 juillet des premiers résultats de l’accord de libre-échange entre l’UE et la Corée du Sud, entré en vigueur en 2011, indiquant que les seules exportations européennes de véhicules ont augmenté de 27,7 % en 2012, pour une valeur de 2,5 milliards d’euros.

Cela représente 95 000 véhicules exportés, contre 75 000 un an plus tôt. Cette hausse a principalement été tirée par les exportations des véhicules de marques de haut de gamme allemandes (BMW, Mercedes, Porsche), a souligné la Commission. Mais cet accord a également encouragé Citroën à reprendre les ventes sur le marché coréen, après une décennie d’interruption. ?Récemment, l'Italien Fiat est également retourné en Corée pour la première fois depuis 1997 », a-t-elle ajouté.

Les constructeurs coréens exportent quatre fois plus de véhicules vers l’Europe (402 000 voitures en 20), mais compte tenu des difficultés du marché européen (des marchés d’Europe de l’Ouest surtout), leurs exportations ont progressé moins rapidement que celles des constructeurs européens (+ 14,9 %, à 3,9 milliards d’euros).

Le potentiel offert aux constructeurs des deux continents n’est toutefois pas le même. La Corée du Sud représente un marché de 1,1 million de véhicules neufs par an en moyenne, contre 16 millions pour l’Europe.

Les exportations totales de l’UE vers la Corée du Sud ont augmenté en 2012 de 16,2 %, passant de 32,5 milliards d’euros à 37,8 milliards d’euros. Dans le même temps les importations de l'UE en provenance de Corée ont augmenté de 4,7 %, à 37,9 milliards d’euros. « C’est la première fois en 15 ans que l’UE est en excédent commercial avec la Corée du Sud », a souligné l’exécutif européen. (AUTOACTU.COM 3/7/13)

Alexandra Frutos