Les équipementiers français poursuivent leur expansion en Chine (2/2)

Michelin a lui annoncé début novembre vouloir plus que doubler son activité en Chine dans la décennie à venir. « Fort de ses atouts [dans le pays], le groupe y a pour ambition de multiplier son activité par plus de deux à l’horizon de dix ans », a indiqué l’entreprise dans un communiqué, après une présentation destinée aux investisseurs et analystes dans son usine chinoise de Shenyang (nord-est). « Pour les 10 ans qui s’ouvrent, le défi que s’est fixé le groupe est de croître plus vite que le marché : l’objectif est de consolider la réponse industrielle du groupe, d’améliorer sa présence sur le segment Première monte, d’élargir son offre produit et de se développer en Chine émergente », a-t-elle ajouté.

Le marché automobile chinois connaît une croissance vigoureuse depuis le début des années 2000. En volume, c’est le premier marché mondial (20,7 millions d’immatriculations en 2013). Mais le taux d’équipement automobile des Chinois reste encore dix fois inférieur à celui de marchés « matures » comme les Etats-Unis, augurant d’un potentiel de croissance encore élevé pour les constructeurs et équipementiers. Tirée par la demande chinoise, l’Asie est restée la région la plus dynamique pour la première monte chez Michelin au troisième trimestre, avec une croissance de 6 %. Sur les neuf premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires en « première monte » de l’entreprise a même progressé de 10 % en Chine. Michelin possède deux sites de production dans le pays, à Shenyang et Shanghaï.

Enfin, la Chine est désormais le premier pays de Valeo en termes d’effectifs puisqu’il y emploie 15 000 salariés (contre 14 700 en France à fin 2013). L’équipementier n’employait que 6 000 personnes dans toute l’Asie il y a encore dix ans. Entre autres objectifs, Valeo a annoncé début novembre lors d’une conférence organisée en Chine devant des analystes qu’il comptait doubler son chiffre d’affaires dans le pays tous les quatre ans. Le pays, qui représentait 13 % de ses revenus au premier semestre, totalise 27 % de ses commandes. D’ici à la fin de l’année, Valeo aura ouvert quatre nouvelles usines dans le pays et il a quatre autres projets d’implantation en cours.

Alexandra Frutos