Les députés revoient les bonus et malus automobiles

Dans la discussion budgétaire qui s’est tenue dans la nuit du 21 au 22 octobre, les députés ont décidé de durcir le malus automobile à partir de 2014 afin d'équilibrer un dispositif de bonus-malus fortement déficitaire. Le montant du malus passera ainsi de 100 à 250 euros pour les modèles émettant 136 à 140 g de CO2 au km, de 300 à 500 euros entre 141 et 145 g/km, et de 6 000 à 8 000 euros pour les voitures émettant plus de 201 g/km. Par ailleurs, le malus frappera désormais les véhicules émettant 131 à 136 g de CO/km, qui étaient jusqu’ici épargnés.

Le bonus écologique sera de son côté très fortement réduit à partir du 1er novembre, par décret et non par la loi car ce n'est pas un impôt. Seuls les véhicules traditionnels émettant 60 à 90 g de CO2 par km conserveront une prime, toutefois ramenée à 150 euros, contre 550 euros jusqu'ici. Les véhicules dont les émissions de CO2 sont comprises entre 90 et 105 g/km, qui bénéficiaient d'un bonus de 200 euros en 2013, n'en auront plus.

Les véhicules hybrides et électriques conserveront une prime substantielle, mais celle-ci sera également réduite. Les voitures électriques verront ainsi leur bonus passer de 7 000 à 6 300 euros, les hybrides passeront de 4 000 à 3 300 et les hybrides rechargeables à 4 000 euros (contre 4 500 ou 5 000 euros suivant les cas). (AFP 22/10/13)

Alexandra Frutos