Les défaillances d'entreprises du secteur du commerce et de la réparation de véhicules ont progressé en 2014

D’après le dernier baromètre Altares-D&B, alors que le nombre total de défaillances d'entreprises s'est contracté de 0,8 % en France l’an dernier, avec 60 966 procédures de redressements ou de liquidations judiciaires comptabilisées, il a progressé de 2,3 % dans le seul secteur du commerce et de la réparation de véhicules, avec 2 142 redressements ou liquidations judiciaires recensés (- 2,8 % sur le seul quatrième trimestre de 2014). Tous secteurs d'activités confondus, les dépôts de bilan dans les entreprises de un ou deux salariés ont progressé de 18,4 % l’an dernier en France, contre un repli de 13,5 % pour celles comptant de 20 à 49 salariés, une baisse de 21,6 % pour celles totalisant de 50 à 99 salariés et, enfin, un recul de 16,2 % pour celles employant plus de 100 salariés. « Les PME ont adapté leur exploitation aux soubresauts conjoncturels et ont privilégié leurs marges en différant leurs investissements », explique Thierry Millon, directeur des études d'Altares. « Certes, les trésoreries restent inconfortables et les carnets de commandes modestement garnis, mais la prudence a désormais pris le pas sur l'inquiétude dans les PME et les ETI », ajoute-t-il.

Le JOURNALAUTO.COM (26/1/15) note également que les procédures de sauvegarde se sont contractées de 0,8 % l’an dernier en France. Il y en a eu 1 620, dont 51 dans le seul secteur du commerce et de la réparation de véhicules (- 10,5 %).

Alexandra Frutos