Les constructeurs s'inquiètent d'une possible sortie du Royaume-Uni de l'UE (1/2)

Les constructeurs d’automobiles, qui fabriquent des véhicules au Royaume-Uni, redoutent les conséquences qu’une sortie de ce pays de l’Union européenne entraînerait.Le Premier ministre britannique David Cameron a promis d’organiser un référendum sur cette question d’ici à 2017 s’il est réélu lors des élections législatives qui auront lieu le 7 mai. Pendant les visites qu’il effectue dans les usines des constructeurs, M. Cameron aime vanter les bons résultats de l’industrie automobile britannique. « Nous assistons à une formidable renaissance. Nous fabriquons désormais plus de voitures que la France. Nous avons dépassé l’Italie il y a quelque temps, et l’Espagne et l’Allemagne sont maintenant dans notre ligne de mire », s’est félicité le Premier ministre lors d’un discours qu’il a prononcé au mois de février devant les ouvriers de l’usine Rolls-Royce de Goodwood. Rolls-Royce, comme Mini, est détenu par BMW, tandis que Volkswagen est propriétaire de Bentley et l'Indien Tata de Jaguar Land Rover. Trois constructeurs japonais, Nissan, Toyota et Honda, ont également des usines au Royaume-Uni.M. Cameron ne dit pas comment l’industrie automobile, qui s’est hissée au troisième rang en Europe, survivrait si le pays sortait de l’Union européenne. Elle figure parmi les secteurs qui auraient le plus à perdre, si une majorité de Britanniques décidaient de quitter l’UE. La production de voitures au Royaume-Uni a augmenté de 53 % depuis 2009, et 41 % des 1,53 million de voitures qui ont été produites l’an dernier dans le pays ont été exportées dans des pays de l’Union européenne. « Il ne fait aucun doute que les constructeurs pensent que le Royaume-Uni doit rester dans l’UE », assure John Leech, un analyste de KPMG, qui a rédigé un rapport sur l’impact qu’une sortie du pays de l’Union européenne aurait sur l’industrie. Aux taux de croissance actuels, M. Leech estime que les constructeurs pourraient atteindre un record de production en 2017.

Frédérique Payneau