Les constructeurs japonais s'associent dans les moteurs "verts"

Les huit constructeurs automobiles japonais se sont alliés pour développer des moteurs plus respecteux de l'environnement, face à une concurrence étrangère agressive.
Les universités de Tokyo et de Waseda se joindront à Toyota, Honda, Nissan, Suzuki, Mazda, Mitsubishi, Daihatsu et Fuji Heavy dans ce projet, principalement destiné à réduire les émissions des moteurs actuels.

D'ici à 2020, les constructeurs projettent de développer une technologie qui réduira les émissions de dioxyde de carbone des moteurs de 30 % par rapport à celles de 2010. Ils entendent appliquer cette technologie aux modèles diesel et essence.

Le projet devrait coûter 2 milliards de yens (environ 14,4 millions d'euros) au cours des trois premières années, avec une subvention du gouvernement des deux tiers pour la première année. En dépit d'une demande croissante pour les véhicules électriques, l'essence ou le diesel devraient rester la principale source d'énergie pour les voitures à court et moyen termes. Les voitures à essence ou diesel devraient encore représenter 89 % de la production automobile mondiale en 2030, selon une enquête du groupe de réflexion Fuji Keizai. (AFP 18/5/14)

Juliette Rodrigues