Les constructeurs européens poursuivent leur percée sur le marché coréen

Pour la première fois en vingt-quatre ans, les exportations de véhicules de la Corée du Sud en Europe devraient être inférieures en valeur aux importations de véhicules européens en Corée du Sud. Selon les données des douanes, la valeur des importations en provenance d'Europe a augmenté de 60 % sur les neuf premiers mois de l'année, à 4,6 milliards de dollars, tandis que les exportations ont représenté 4,4 milliards de dollars.La progression des constructeurs européens sur le marché coréen a été facilitée par l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et la Corée entré en vigueur en 2011 et par l'évolution des mentalités en Corée du Sud, où les voitures étrangères étaient par le passé parfois vandalisées.Il y a dix ans, les importations représentaient 3 % seulement des voitures vendues en Corée du Sud. Le pourcentage atteint aujourd'hui 14 % et 71 % des voitures étrangères vendues sur le marché coréen cette année étaient de marque allemande.« Les facteurs qui ont tiré la croissance des voitures importées ont été les moteurs diesel, les acheteurs plus jeunes âgés d'une trentaine d'années et les marques de luxe », indique Yoon Dae-sung, un responsable de la KAIDA, l'association des importateurs d'automobiles en Corée du Sud. (NEW YORK TIMES 18/11/14)

Frédérique Payneau