Les constructeurs demandent l'entrée en vigueur du Plan MOVELE début janvier

Les constructeurs présents sur le segment du véhicule électrique en Espagne, notamment PSA Peugeot Citroën, Renault, BMW et Mitsubishi, demandent l'entrée en vigueur du Plan MOVELE 2015 dès le début du mois de janvier.

"Nous avons besoin de certitudes sur ce programme. C'est un segment qui a besoin de subventions, faute de quoi il chute. Nous devons lever toute ambiguïté sur les aides qui seront accordées", a indiqué Luis Valerio, directeur du Véhicule Electrique de Renault en Espagne.

Les constructeurs estiment que la mise en place du précédent Plan MOVELE (aides à l'achat de véhicules électriques) en juin 2014 "a été une erreur". "Nous avons perdu plusieurs mois de commandes", a déclaré Diego Martinez, responsable du programme i3 de BMW en Espagne.

En outre, s'agissant de l'enveloppe allouée au Plan MOVELE, les constructeurs estiment que les 7 millions d'euros prévus pour 2015 sont insuffisants au vu du succès de l'édition de 2014. "Sur les 10 millions accordés en 2014, 9 auront été utilisés. Avec 7 millions, nous serons donc très vite à court", explique M. Valerio.

Par ailleurs, les constructeurs ont souligné le manque de "communication transversale institutionnelle" dans ce dossier. Ils rappellent la nécessité d'établir des infrastructures de recharge, d'instaurer des mesures fiscales spécifiques et de mettre en place des politiques de mobilité urbaine. (TRIBUNA DE AUTOMOCION 11/11/13)

Juliette Rodrigues