Les constructeurs d'automobiles chinois visent les pays émergents 1/2

Les constructeurs chinois n’arrivent pas à accroître leur part de marché en Chine, faut d’attractivité suffisante. Ils se tournent donc vers les pays émergents, où le facteur prix est essentiel, voire même avant la qualité. Par exemple, les constructeurs chinois détiennent déjà 2,2 % du marché russe. Désormais, les groupes chinois veulent se tourner vers d’autres pays émergents, en Amérique du Sud principalement, mais aussi au Maghreb et en Europe de l’Est.

L’un des principaux constructeurs chinois à investir dans des pays émergents est Chery. Le groupe chinois va notamment ouvrir une usine d’assemblage à Jacarei en juillet. Ce site nécessitera un investissement d’environ 320 millions d’euros. Il affichera des capacités de production de 100 à 150 000 véhicules par an.

Trois modèles y seront produits, dont la Chery A1 et la Fulwin 2. En 2013, Chery a vendu moins de 10 000 véhicules au Brésil, mais il se fixe pour objectif d’en écouler 41 000 en 2014 puis 73 000 en 2015. De plus, sa future usine de Jacarei lui servira également de base d’exportation pour l’Amérique du Sud.

Par ailleurs, Chery veut aussi construire une usine aux Philippines. Dans un premier temps, ce futur site pourra assembler 20 000 véhicules par an. Le constructeur compte aussi investir 230 millions d’euros en Malaisie.

Cindy Lavrut