Les constructeurs d’automobiles étrangers restent...

Les constructeurs d’automobiles étrangers restent confinés aux marges du marché japonais. En 2012, alors que le Japon est resté le troisième marché mondial, avec 5,37 millions de véhicules neufs vendus (y compris les mini-véhicules de 660 cm3 et les poids lourds), les véhicules étrangers importés n’ont représenté que 4,5 % de ce total. Cette année, cette part pourrait s’établir à 6 %. "Entre les frais logistiques et le taux de change, les voitures étrangères sont 20 % plus chères que leurs homologues japonaises de même gamme", souligne Frédéric Bourène, responsable du marketing de Renault Japon. Renault prévoit que ses ventes au Japon s’établiront à 3 600 unités cette année, dont la moitié pour une version tourisme de sa Kangoo. Peugeot devrait atteindre 7 000 unités grâce à la petite 208, et Citroën environ la moitié. (AFP)

Juliette Rodrigues