Les constructeurs coréens misent sur le Moyen-Orient

Les constructeurs coréens développent leurs activités au Moyen-Orient, un marché qui offre un fort potentiel de croissance.

Hyundai et Kia ont renforcé leurs effectifs au Moyen-Orient, où ils ont vendu ensemble plus de 500 000 véhicules l'an dernier. Signe de l'importance qu'il accorde à ce marché, Hyundai a lancé la nouvelle Genesis à Dubaï le 8 avril, une semaine seulement après le début de sa commercialisation aux Etats-Unis et avant son lancement en Chine et en Europe.

Ssangyong a ouvert une représentation en Turquie l'an dernier pour établir une tête de pont dans la région. Renault Samsung considère pour sa part le Moyen-Orient comme un important débouché à l'exportation et prévoit d'y lancer ses nouveaux modèles à partir de 2016.

Les exportations des constructeurs coréens au Moyen-Orient sont passées de 420 000 unités en 2009 à 630 000 unités en 2011. Elles se sont maintenues aux alentours de 600 000 unités ces dernières années, en partie en raison de l'instabilité engendrée par la guerre en Syrie. (CHOSUN ILBO 16/4/14)

Frédérique Payneau