Le point sur les ambitions des constructeurs chinois en Europe (1/2)

Les constructeurs chinois veulent percer en Europe, malgré les difficultés observées par le passé. En effet, les essais de chocs sur les premières voitures chinoises lancées dans la région avaient été peu convaincants.

De plus, outre la sécurité, les marques chinoises sont à la peine en termes de respect de l'environnement. En effet, tous les constructeurs locaux ne respectent pas encore la norme Euro IV, alors que l'Europe passe déjà à l'Euro VI.

Toutefois, les exportations chinoises ne cessent d'augmenter et ont dépassé pour la première fois l'an dernier le seuil du million de véhicules (dont 660 000 voitures particulières).

Les constructeurs chinois ont jusqu'à présent concentré leur expansion sur des pays émergents, mais BAIC a indiqué vouloir acquérir des marques de taille moyenne implantées en Europe. Trois constructeurs auraient déjà été repérés par les banquiers de BAIC.

Car s'implanter en Europe ne signifie pas simplement y vendre des modèles qui respectent les normes de sécurité et de respect de l'environnement.

Pour s'implanter sur le marché européen, les constructeurs chinois doivent développer leur réseau de distribution, améliorer leur visibilité et être compétitifs face à des marques bien établies. Pour toutes ces raisons, l'acquisition d'une marque locale est idéale.

Cindy Lavrut