Les constructeurs chinois sont en difficulté sur le segment des berlines (1/2)

En décembre 2013, le segment des berlines a représenté 67 % du marché total des véhicules légers neufs vendus en Chine. Or, si la pénétration des marques chinoises sur l’ensemble du marché des véhicules légers s’est établie à 43 % le mois dernier, elle n’atteint que 31,4 % (- 3,2 points) sur le segment des berlines.

Cette tendance (le recul des marques chinoises sur le segment des berlines) devrait s’accélérer cette année. En effet, les constructeurs étrangers implantés en Chine produisent tous des berlines et ils sont bien présents sur ce segment. De fait, le premier type de modèles qu’ils ont commercialisé et produit lorsqu’ils se sont lancés sur le marché chinois fut des berlines.

Ainsi, Volkswagen, General Motors et Toyota avaient déjà du succès avec leurs berlines avant mêmes que les marques locales ne commencent à produire leurs propres modèles. A la fin des années 1990, Chery et Geely ont été les deux premiers constructeurs chinois à se lancer sur le segment des berlines.

Ils produisaient alors des mini-véhicules et des voitures compactes. Les constructeurs ne pouvaient être compétitifs uniquement grâce à des coûts de production très bas, ce qui permettait de proposer des voitures à moins de 40 000 yuans (4 850 euros). Leurs modèles ciblaient ainsi principalement les classes moyennes de la Chine rurale.

Au vu du succès de Chery et Geely, d’autres constructeurs chinois ont voulu se lancer à leur tour sur le segment des berlines. Le problème est qu’une marque peu connue doit nécessairement gagner en notoriété en produisant des modèles de bonne qualité et en vendant un volume important de véhicules.

Malheureusement, les constructeurs chinois (Geely et Chery inclus, bien qu’ils furent précurseurs parmi les Chinois) n’ont rempli qu’une partie de ces pré-requis et se sont concentré sur l’aspect quantitatif. Afin de vendre un grand nombre de voitures, ils ont augmenté fortement leurs capacités de production. Par exemple, Chery dispose actuellement de capacités de production de 900 000 voitures par an.

Cindy Lavrut